8 villes des États-Unis à visiter une fois dans sa vie | Salut Bonjour
/travel/destinations

8 villes des États-Unis à visiter une fois dans sa vie

Image principale de l'article 8 villes américaines à visiter dans sa vie

Et si cette année, vous troquiez l’habituel séjour dans la Big Apple contre un nouveau terrain de jeu? Toutes aussi mémorables, les destinations que voici figurent parmi les plus belles des États-Unis et elles gagnent à monter dans le palmarès des voyages urbains à faire une fois dans sa vie. 

1. NOUVELLE-ORLÉANS, L’ENIVRANTE

UNSPLASH / ROSIE KERR

En Louisiane, on tient mordicus à explorer NOLA pour vivre le mythique Mardi gras, découvrir ses quartiers vibrants tels que le célèbre Vieux carré français, laisser le bon temps rouler sur le Mississippi à bord du Steamboat Natchez, faire la fête sur les rythmes effrénés de Bourbon Street, goûter aux bonheurs décadents du Café du Monde ou s’enfiler muffuletta, andouille, gumbo et bien d’autres spécialités locales. Le voyage ne serait pas complet sans un détour dans les bayous ou la visite d’une ancienne plantation de canne à sucre.

2. CHICAGO, LA GRANDIOSE

UNSPLASH/SAWYER BENGTSON

Les beautés de cette ville de l'Illinois sont connues de par le monde, notamment son horizon piqué d’édifices si vertigineux qu’on dirait qu’ils griffent le ciel. À Chicago, on se la coule douce au Millennium Park, près de son célèbre «Haricot géant», sur l’une des plages bordant le lac Michigan ou au cœur des immenses espaces verts, en particulier le Lakefront Trail. On s’en met plein la vue dans les différents musées, qui rappellent à quel point les Monet, Picasso ou Van Gogh étaient prodigieux. Ville sportive de haut niveau, on se donne aussi rendez-vous dans les gradins, histoire de ne rien manquer du prochain exploit.

3. SAN FRANCISCO, LA COLORÉE

UNSPLASH/JOSHUA SORTINO

Ville cosmopolite de l’État de Californie, San Francisco est aussi décrite comme sa plus européenne. Sans doute que les Painted Ladies, ces jolies maisons victoriennes, les iconiques tramways («cable cars») qui semblent ne tenir qu’à un fil ou le flamboyant Golden Gate y sont pour quelque chose. Ces attraits emblématiques s’ajoutent à l’effroyable Alcatraz, à la ô combien sinueuse Lombard Street, au renommé Chinatown (au rang des plus anciens d’Amérique du Nord!) ou au splendide Fisherman’s Wharf, recherché pour les otaries du Pier 39. Berceau de la culture beatnik, du cool et du «flower power», San Francisco est magique!

4. PHILADELPHIE, L’HISTORIQUE

UNSPLASH/CHRIS HENRY

Qui n’a jamais rêvé de reproduire la scène où Rocky gravit les marches du Philadelphia Museum of Art? On se pose à Philly, en Pennsylvanie, pour revivre ce genre de moment, ainsi que pour revivre les débuts de la démocratie américaine. Il faut admirer l’Independence Hall et sa Liberty Bell, le Eastern State Penitentiary, marqué par le passage d’Al Capone, ou l'Independence National Historical Park. On aime Philadelphie encore davantage pour ses quelque 4000 fresques murales, sa longue lignée de musées d’art ainsi que sa gastronomie réconfortante.

5. WASHINGTON D.C., LA SYMBOLIQUE

UNSPLASH/JORGE ALCALA

Au printemps, Washington est magnifiée de cerisiers en fleurs, une trame de fond spectaculaire qui ne fait qu’embellir ses multiples trésors. On parle ici de la Maison-Blanche, du Capitole, du Lincoln Memorial, sinon du fameux Washington Monument. En vérité, qu’importe la saison, les splendeurs de la capitale se déploient mur-à-mur, spécialement aux jardins de la Constitution, dans le branché quartier historique de Georgetown ou à travers d'innombrables collections muséales.

6. BOSTON, LA PIONNIÈRE

UNSPLASH/JACOB LICHT

Fondée en 1630, on devine que Boston charme avec ses monuments ancestraux, ses quartiers ou endroits cultes, témoins d'importants récits. Étant l’une des premières villes des États-Unis, la capitale du Massachusetts est un véritable musée à ciel ouvert. Dans les alentours, une visite du prestigieux campus de Harvard, première université américaine, de la Old North Church, plus ancienne église, du pittoresque quartier Beacon Hill ou du populaire Quincy Market le confirme. C’est aussi le cas de la petite ville de Salem, à 30 km de la métropole, hantée par le procès des sorcières de 1692. Un incontournable.

7. SEATTLE, LA CONTRASTÉE

UNSPLASH/LUCA MICHELI

Entre sa futuriste «Aiguille de l’espace» (Space Noodle), son immense marché fermier (Pike Place Market), ses remarquables zones nature brodées par autant de plages que de phares, Seattle est idyllique. On oublie trop souvent que cette terre fertile de Washington, à l’origine du grunge, est belle, éclatée, allumée et... gourmande ! Paradis des «foodies», on mange divinement et on boit bon dans la cité Émeraude.

8. PORTLAND (OREGON), L’ÉPICURIENNE

UNSPLASH/PETER BUCKS

Mecque des microbrasseries, précurseure des cafés 3e vague, savoureuse grâce à ses marchés fermiers, Portland figure parmi les villes américaines les plus gastronomiques. En fait, elle se démarque aussi bien par ce qui se retrouve dans l’assiette que par ce qui l’entoure. Cette ville d'Oregon, surnommée « la cité des Roses » en raison de son nombre incroyable de jardins, impressionne non moins avec ses vieux quartiers, ses musées d’art, sa superbe architecture, ses parcs luxuriants et ses sensationnelles aventures en plein air.

À lire aussi

Et encore plus